Madame Scaglia est l’une des patiente du Docteur Mariella Baldassarre, du département Néonatologie de l’Hôpital Universitaire « Policlinico » de Bari en Italie. Il y a quelques années, cette mère d’un premier enfant ne parvenait plus à en avoir un deuxième. En cause : les fréquents problèmes d’infections vaginales dont elle souffrait, eux-mêmes liés probablement à des problèmes d‘ordre intestinal. Sur les conseils du Docteur Baldassarre, elle entreprit alors un traitement : elle prit durant plusieurs semaines un probiotique à haute concentration. Et, comme le docteur l’avait prédit, l’événement tant attendu se produisit : elle tomba enceinte.

 

Des situations comme celle de Madame Scaglia sont fréquentes. Autrement dit, certains cas d’infertilité sont tout bonnement liés à un environnement vaginal peu favorable à la survie des spermatozoïdes. Le recours aux probiotiques permet alors de rétablir l’équilibre afin d’obtenir à nouveau une flore vaginale correcte et d’y garder un taux de pH idéal.